Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Des Verdunois demandent une réserve de terrains sur le boulevard Gaétan-Laberge afin de construire du logement communautaire

N.B. : une version modifiée de communiqué de presse à été préparé suite à l’événement et ce trouve ici.

Montréal, 28 mai 2018, 10h – Environ 50 personnes sont attendus ce midi à l’Hôtel de ville de Montréal pour interpeller les élus sur le déficit de logements communautaires à Verdun. Ils demandent que cette réserve soit confirmée officiellement sur les terrains municipaux sur le boulevard Gaétan-Laberge afin de construire du logement communautaire.

Depuis plus de 10 ans, la population de Verdun demande la construction de logements sociaux sur les terrains municipaux du boulevard Gaétan-Laberge. En 2014, les Verdunois obtiennent un premier engagement ferme des élus de Verdun : les terrains seront réservés à 100% à des fins communautaires. Depuis, le dossier fait du surplace. La Direction de l’Habitation de la Ville de Montréal ne s’est pas encore engagée, ayant déjà invoqué des démarches toujours en cours en vue d’un plan de décontamination des terrains. Pour les acteurs du milieu communautaire, l’obstacle est surmontable : « Les coûts de décontamination sont surestimés, puisque certains coûts sont déjà inclus dans les coûts de construction, comme l’excavation du sol, » dit Claire Lapointe, directrice du Comité d’action des citoyen.ne.s de Verdun (CACV).

La délégation verdunoise rencontrera des élus et espère avoir des nouvelles de leur part.

Les besoins en logement social et communautaire sont grands. À Verdun, ce sont 9 860 ménages qui consacrent plus de 30% de leurs revenus pour se loger (selon le recensement de 2016). Alors que les loyers sont de plus en plus chers, seulement 46 unités de logements sociaux ont été construits dans un seul projet dans les 5 dernières années. L’obstacle principal est le manque de terrain. « Les terrains Gaétan-Laberge sont parmi les derniers terrains qui pourraient permettre de développer plusieurs logements sociaux à Verdun. Les besoins sont grands et il faut y répondre le plus tôt possible » déplore Claire Lapointe du CACV. Les besoins sont nombreux et les résidents de Verdun sont mobilisés pour développer des projets d’habitation communautaire qui répondent à leurs besoins : logements pour aînés, coopérative pour les familles, logements pour les communautés autochtones, etc.

La population attend un engagement clair des élus montréalais pour le logement social. La confirmation de la mise en réserve des terrains par la Ville de Montréal représentera un signe très encourageant de la volonté de répondre aux besoins criant de logement à Montréal.

-30-
Pour informations : [informations de contact retirés de la version électronique]

20180528_124500
Ci-dessus, des membres des organismes qui ont participé à l’activité, dont le CACV et ses Artistes Activistes, les Habitations communautaires Entre-deux-âges et Montréal Autochtone.

20180528_123346